1. Qui anime le cercle de paroles PRODAS ?

Si plusieurs enseignants d’un même niveau sont formés pour utiliser le programme il est préférable de s’entendre pour qu’un enseignant anime des cercle de paroles PRODASs de sorte que les étudiants n’aient pas plus d’une séance par jour. La motivation personnelle de l’enseignant et la compatibilité avec sa matière déterminent qui inclut le cercle de paroles PRODAS dans son programme d’étude. Par exemple, un professeur de français, de littérature, d’art dramatique, de communication, de sciences humaines peut intégrer les cercle de paroles PRODASs plus facilement que celui qui enseigne les mathématiques, les sciences physiques, l’éducation physique ou la conduite automobile.

 

  1. À quelle fréquence ?

Plus souvent on utilise le programme, plus les étudiants développent leurs compétences. Dans ce programme, les compétences à développer incluent l’écoute, la communication et les relations efficaces.

Certains enseignants animent des cercle de paroles PRODASs chaque jour ou chaque deux jours, durant environ les vingt dernières minutes de chacune de leurs périodes d’enseignement. D’autres font la rotation des groupes d’étudiants chaque jour et utilisent aussi la dernière partie de la période. Certains font une séance qui dure pour toute la période une ou deux fois la semaine. D’autres y consacrent une ou plusieurs périodes par semaine par groupe, font la rotation et ainsi animent un ou deux cercle de paroles PRODASs par jour, pour que tous les jeunes qu’ils rencontrent y participent.

 

  1. Comment alors couvrir mon programme?

Un professeur de français anime un cercle de paroles PRODAS chaque jour, pendant que d’autres étudiants travaillent sur des projets de communication écrite ou visuelle.

Un professeur de sciences humaines fait la rotation avec quatorze groupes d’étudiants dans des cercle de paroles PRODASs.

Un professeur d’éducation physique anime des cercle de paroles PRODASs à chaque deux périodes, après les jeux et exercices.

Un professeur de mathématique raconte : «J’avais l’habitude d’enseigner les mathématiques cinq jours par semaine. Maintenant je fais des cercle de paroles PRODASs deux jours par semaines, et dans les trois jours qui restent les jeunes apprennent plus de mathématiques qu’ils avaient l’habitude de le faire en cinq jours.»

Une prof d’anglais a comparé la performance de ses quatre groupes. Deux avaient cinq périodes d’anglais par semaine et les deux autres groupes participaient à trois cours et deux cercle de paroles PRODASs – en anglais – par semaine. Ces derniers ont eu de meilleurs résultats en anglais à la fin de l’année.

Un enseignant suppléant, peu importe la matière qu’il est appelé à enseigner, anime un cercle de paroles PRODAS durant les quinze dernières minutes de chaque période où il enseigne.

Un professeur d’arts plastiques commence chaque semaine par des cercle de paroles PRODASs puisque les jeunes passaient de toute façon tellement de temps à parler de ce qui les préoccupaient.

Les périodes avec le titulaire sont le temps idéal pour animer des cercle de paroles PRODASs pour plusieurs enseignants du secondaire. Les présences peuvent être prises par un jeune, les annonces faites rapidement, et avec une séance en cercle de paroles PRODAS, la période d’accueil n’est plus une perte de temps.

À l’intérieur des limites de son horaire, chaque prof peut regrouper les jeunes en groupes de dix à quinze, placer des chaises en cercle de paroles PRODAS, et confier des activités calmes pour ceux qui n’y participent pas. Si on ne peut trouver vingt minutes, vaut mieux en faire dix. Elles peuvent être les meilleures dix minutes de la période pour l’enseignant et pour les jeunes.

 

  1. Quels thèmes utiliser?

Le cercle de paroles PRODAS contient tous les thèmes et toutes les indications essentielles pour l’animer. On commence par des thèmes positifs, puis passe au négatif et ensuite aux situations difficiles.

Print Friendly, PDF & Email