Ressources Activités

Objectifs

  • Mettre en évidence l’appréciation positive et négative.

Déroulement

  1. Distribuer à chaque participant un nombre égal de roses et d’épines, par exemple 5.
  2. Inviter les participants à donner dans différentes situations, au cours des heures et des activités à venir, une rose à titre d’appréciation positive et/ou un épine à titre d’appréciation négative.
  3. Quand on donne une rose ou une épine, décrire le comportement qu’on apprécie ou qu’on n’apprécie pas, par exemple : « Je te donne une rose : ça me fait du bien que tu (fasses telle chose). »
    « Je te donne une épine parce que je me sens mal quand tu (agis de telle façon). »

Préciser que la rose ou l’épine n’indique pas un jugement sur l’autre mais la réaction de celui qui la donne.

Variantes

Employer des gestes comme « des becs et des pincettes », etc.
Demander aux participants d’indiquer à chaque situation s’ils apprécient ou n’apprécient pas ce qui se dit ou ce qui est fait actuellement en levant ou baissant le pouce.
Porter chacun, accrochée au cou, une carte ayant un côté rouge et un côté vert ; vert signifie « continue » (appréciation positive) et rouge « arrête ou change » (appréciation négative).

Intégration

Après avoir employé ces signes pendant un temps suffisant, recueillir l’expérience à la fois comme donneur et receveur d’appréciations positives et négatives.
« Avez-vous hésité à manifester votre appréciation positive ? négative ? »
« Le moyen que nous avons employé a-t-il augmenté le nombre d’appréciations ? »
« Nous priverions-nous d’apprécier et d’être apprécié en temps habituel ? »

Perspective

L’importance de communiquer ses appréciations et de fournir des moyens constructifs de le faire.
Les participants apprennent à
– parler en termes d’appréciation plutôt qu’en termes de jugement ou d’attaque.
– s’affirmer pour faire évoluer une situation qui leur convient ou ne leur convient pas.

Print Friendly, PDF & Email